02 97 30 00 00

| Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 30

Les réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) regroupent des professionnels de santé de différentes disciplines dont les compétences sont indispensables pour prendre une décision accordant aux patients la meilleure prise en charge en fonction de l’état de la science.

Au cours des RCP, les dossiers des patients sont discutés de façon collégiale. La décision prise est tracée, puis est soumise et expliquée au patient.

En Oncologie, la RCP s’impose pour la prise de décision concernant tous les malades et se déroule dans un établissement de santé, un groupement d’établissements de santé, un réseau de cancérologie ou dans le cadre des centres de coordination en cancérologie (3C).

La concertation pluridisciplinaire dans la prise en charge initiale d’un patient atteint de cancer est un élément spécifique, garant de la qualité de la prise en charge ultérieure. Un des objectifs du plan cancer 2003 était de faire bénéficier 100 % des nouveaux patients atteints de cancer d’une réunion de concertation autour de leur dossier. Les modalités d’organisation de la RCP sont définies par l’article D. 6124-131 du Code de la santé publique.

Dans le cadre du dispositif d’autorisation des établissements de santé pour le traitement des cancers, la concertation pluridisciplinaire est une des conditions techniques de fonctionnement applicables à l’activité de soins de traitement du cancer.

En cas de situation clinique faisant l’objet d’une prise en charge standard de validité incontestable, celle-ci peut être mise en route sans attendre une réunion de concertation. Le projet thérapeutique est alors enregistré et archivé ». Des secrétaires dédiées à la saisie des fiches de Réunions de Concertation Pluridisciplinaires sont localisées au sein du service d’Oncologie du Groupe Hospitalier de Bretagne Sud.

Depuis 2009, le plan cancer met l’accent sur le partage des données médicales entre professionnels de santé (hospitaliers et libéraux).

Une RCP à visée diagnostique ou thérapeutique doit se faire en présence d’au moins 3 médecins de spécialités différentes intervenant auprès des patients atteints de cancer, permettant d’avoir un avis pertinent sur toutes les procédures envisagées.

Dans le cas contraire, le dossier doit être représenté avec le spécialiste manquant dans les plus brefs délais.

 La présence du médecin traitant du patient est sollicitée, mais n’est pas obligatoire.


COVID-19 - novembre 2020

Suspension des points d'accueil mais poursuite de l'accueil du public en cas de nécessité sur RV de 9 h à 17 h 15 dans nos locaux de Lanester.

venenatis ut diam tristique et, Aliquam facilisis adipiscing